"La seule chose qui puisse empêcher un rêve d’aboutir, c’est la peur d'échouer ! "

Paolo Coehlo

Découvrez ce court récit de mon chemin de vie, relaté au gré des citations de Confucius, dont la philosophie m’accompagne au quotidien.

 

« Le bonheur ne se trouve pas au sommet de la montagne, mais dans la façon de la gravir », Confucius.

Quand j’étais petite, il n’était pas rare que ma mère me retrouve en train de distribuer des éponges lors d’une course pour personnes handicapées ou près du Maire du village lors des commémorations, saluant les statues républicaines ou encore entonnant la marseillaise avec coeur.

Altruisme et valeurs étaient déjà des mots très importants dans ma vie, même si à cet âge,  j’étais plus présente pour le pain au chocolat (la chocolatine) distribué/e à la fin de l’événement.

 

J’ai eu très tôt le sens de l’amitié, de l’autre, de la communication. J’aimais beaucoup lire et pour allier ces centres d’intérêts, j’ai décidé de poursuivre des études de Lettres :  j’ai tant aimé lire ces classiques, analyser ces auteurs, connaitre leur vie, pourtant je ne souhaitais pas devenir enseignante après mes études. 

 

Je voulais vivre, voyager, être du côté de la joie. J’étais depuis quelques années, en parallèle de mes études, danseuse de salsa et responsable de la troupe Juana Del Sol avec Hamidine Thiam. J’ai donc décidé de travailler en agence de communication événementielle, puis dans la communication. J’ai ainsi pu collaborer avec des entreprises telles que : Biba (EMAP France), La Tribune, Veuve Clicquot, (groupe LVMH), Paco Rabanne, Groupe Lancry, France Télécom Câble (Orange), des agences de communication événementielle (Com des Anges, Help, Jour de fête…)

J’ai voyagé de l’Italie en Martinique en passant par les îles vierges, New York, le Maroc, la Grèce, Bali, Ibiza, le Sénégal, la Guadeloupe, l’Espagne… 

 

Il y a 10 ans, j’ai décidé de changer de région et je me suis installée à Dax. J’ai immédiatement aimé cette ville, je m’y suis sentie bien et j’ai construit ma vie ici.

 

« L’ouvrier qui veut bien faire son travail doit commencer par aiguiser ses instruments », Confucius.

 

Je suis devenue enseignante en collège et lycée, puis formatrice communication à l’Ecole Supérieure de Design des Landes.

 

Durant ces années, j’étais heureuse, épanouie, j’avais l’impression d’avoir trouvé ma voie. 

 

Pourtant j’avais toujours ce besoin d’aider l’autre en plus de transmettre, un besoin de valeurs, d’analyse, d’empathie. J’ai donc décidé de faire une formation de coaching développement personnel et en complément j’ai suivi différentes thérapies : thérapie classique, thérapie comportementale, hypnose, EMDR, sophrologie, réflexologie, massage ayurvédique, yoga … Mais mon outil le plus précieux est la méditation.

Je suis devenue Bouddhiste, j’’ai suivi de nombreux enseignements à Dhagpo Kagyu Ling et j’ai été Présidente du KTT de Dax (le groupe d’étude et de méditation). 

Le Bouddhisme est pour moi un art de vivre et non une religion, c’est une philosophie, un chemin de vie.

 

De plus, j’ai été bénévole à plusieurs reprises : pour les enfants à l’hôpital Necker à Paris, à la ligue contre le cancer à Dax. J’ai toujours souhaité aider les autres. 

 

Enseignement, formation en communication, formation de coaching développement personnel, philosophie, altruisme, tous les ingrédients étaient présents pour que je lance mon activité de Formation et accompagnement mais je n’arrivais pas à abandonner mon poste d’enseignante et de formatrice communication à L’ESDL.

 

« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une », Confucius.

 

Je me lance mon activité de Formation et accompagnement car il y a eu un élément déclencheur le 14 juillet 2016 :

Je sortais d’un restaurant à Nice avec mon mari et un ami au moment ou commençait le feu d’artifice sur la promenade des anglais, la soirée était chaude, agréable et nous avions bien mangé. J’étais entourée d’amitié et d’amour et pourtant comme vous le savez cette belle soirée est devenue le lieu d’une tragédie, d’une folie meurtrière, d’une barbarie sans nom.

Vivre cet attentat a été l’une des pires expériences de ma vie mais elle m’a donné envie de faire ce pour quoi je suis sur terre : aider l’autre.

A mon retour de Nice j’ai reçu beaucoup d’aide : amis, parents, famille, association, Thérapeute EMDR, Ostéopathe, médecin généraliste, cure thermale et je sais combien ce soutien peut être précieux lorsque nous souffrons.

 

« Choisissez un travail que vous aimez, et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie », Confucius.

 

Aujourd’hui je souhaite me consacrer entièrement à aider les autres, mettre mon expérience et mon empathie à votre service.

Je souhaite vous distribuer des éponges et entonner avec coeur le chant de mes valeurs, de nos valeurs communes : 
la bienveillance et le respect.

Je ne suis pas thérapeute, je suis formatrice, professeur de français accompagnante, ainsi je vais utiliser toutes ces compétences afin de vous aider à surmonter vos obstacles, à atteindre vos buts, à réaliser vos rêves, mais vous serez le seul l’acteur de votre réussite…